nichoir2

Quand la Ligue de protection des oiseaux (la LPO, présidée par Allain Bougrain-Dubourg) parle de nos amis à plumes, on a plutôt intérêt à l’écouter. Si l’on en croit l’état des lieux sur les risques de disparition des espèces d’oiseaux réalisé en 2011 avec l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) et le Muséum d’histoire naturelle, la situation est préoccupante.

D’abord, on apprend que 568 espèces d’oiseaux ont été recensées en métropole, dont 277 d’oiseaux nicheurs. Parmi ces derniers, 26% sont menacés, soit 73 espèces. Une proportion d’autant plus inquiétante qu’elle n’est que de 12% au niveau mondial. Ainsi, la pie-grièche, le macareux moine, ou le milan royal sont directement menacés, la faute à une pollution omniprésente, au braconnage ou à la réduction de l’habitat naturel des espèces. Pour endiguer le phénomène, la France s’est engagée dans différents plans d’action, suivie par l’Europe elle-même qui a lancé la directive « Oiseaux » dès 1979. Les Etats ne sont cependant pas les seuls à pouvoir agir pour le maintien de la biodiversité, et tout un chacun peut en être un acteur. Comment ? En installant dans son jardin de sont entreprise (si vous avez la chance d’en posséder un) un nichoir à oiseaux.

Une simple petite cabane fixée à un tronc d’arbre ou perchée dans les branches offre un refuge aux oiseaux tout au long de l’année, et un abri aux espèces non migratrices. Lys de France paysage met en œuvre quelques règles de base qui doivent être respectées lors de l’installation de l’objet : le placer à plus de 2 mètres de haut pour la rendre inaccessible aux chats, et éviter de placer l’entrée du nichoir face aux pluies dominantes. Les hirondelles de fenêtre et les mésanges bleues ne devraient alors pas tarder à investir le lieu. Veillez également, si besoin est, à modifier vos habitudes d’entretien du jardin dès que le nichoir est installé : certaines espèces de volatiles sont très sensibles aux insecticides. Il ne faut également pas oublier que nombre d’oiseaux se nourrissent d’insectes et autres chenilles. En abandonnant les produits chimiques en tous genres, vous permettez aux oiseaux de maintenir leurs rangs autour de chez vous, voire de reconquérir certains territoires.

C’est ainsi que de nombreuses mairies et entreprise avec le partenariat de Lys de France Paysage ont entrepris l‘installation de nichoirs dans leurs parcs municipaux et jardin professionnel. 

nichoir1